Faire vivre le pays du Jamais jamais ! lundi 23 janvier 2017

Lundi matin, les CM1/CM2 de l’école polyvalente des Grands Moulins ont bravé le froid pour rejoindre leurs camarades de 6ème au collège Thomas Mann. En effet, c’est ce jour qu’avait lieu la première séance du module 2 de la résidence artistique et culturelle GRANDIR ? IMAGINATION(S) EN ACTION !

Il s’agit du module le plus long et le plus dense, mettant en jeu trois disciplines différentes : le théâtre, la musique et les arts plastiques. Et toujours autour de l’univers de Peter Pan et du spectacle Jamais jamais. D’ailleurs, le module ne s’intitule-t-il pas Faire vivre le pays de Jamais jamais ? Cela sonne comme une promesse d’immersion, à la fois dans l’univers de James Matthew Barrie et dans celui du spectacle des arpenteurs de l’invisible.

Ce module comporte d’importants objectifs. Tout d’abord, créer un véritable lien entre les 6ème et les CM2, qui feront eux-même leur rentrée 2017/2018 au sein de l’établissement Thomas Mann. Ensuite, éveiller et familiariser chacun à plusieurs domaines artistiques. Enfin, s’imprégner du monde de Peter Pan et mettre le doigt sur les problématiques qui traverses l’œuvre de J.M Barrie : grandir, devenir un adulte, le monde de l’enfance, l’égalité entre les hommes et les femmes. Autant de questionnements qui touchent les grands comme les plus petits.

Cette première séance permet surtout une prise de contact à plusieurs niveaux : entre élèves d’abord, car les CM1/CM2 et les 6èmes sont mélangés et ne se connaissent pas forcément. Avec Lisa et Florian ensuite, et surtout, avec l’univers de Peter Pan et du spectacle Jamais jamais, que tous viendront voir au mois de mars au théâtre Dunois. Pendant la séance, un groupe travaille avec Lisa, l’autre avec Florian. Au programme, petits exercices de théâtre pour se défouler mais également travailler la cohésion de groupe, la concentration et l’esprit d’équipe. L’atelier se termine avec une discussion autour du thème de Peter Pan. Si l’oeuvre bien connue de tous, notamment grâce au dessin animé de Walt Disney, on remarque qu’il y a toujours beaucoup de choses à en dire.

Imagination(s) en action – Faire vivre le pays du Jamais jamais
Ecole polyvalente des Grands Moulins
Collège Thomas Mann
Résidence territoriale artistique et culturelle
Classes : CM1 / CM2 – 6èmeE

 

 

Intervenants :
Florian Goetz
Lisa Sans

Enseignants :

Virginie Hélias

Philippe Borde

« L’art de la fugue » : vendredi 6 janvier 2017

Cette semaine et la semaine dernière, les choses sérieuses ont commencé pour les élèves de 4ème1 : le tournage a débuté. Derrière la caméra, Edgar. A l’aide à la mise en scène, Marc. Silence sur le plateau, ça tourne, action ! Il y a, en tout, une dizaine de scène à tourner et donc pas de temps à perdre. Après tout, il ne reste que 4 séances !

La première séance sert surtout à ce que chacun prenne ses marques et apprivoise la caméra. Les élèves sont tous mobilisés. Technicien lumière, assistant son, scripte, chacun joue un rôle important. L’idée est de récréer l’ambiance d’un vrai plateau de cinéma. Et bien sur, au centre de l’attention, se trouvent les apprentis acteurs ! Les choses prennent du temps, la mise en place est longue. Résultat, une seule scène peut être tournée. Mais chacun aura pu ainsi se rendre compte que c’est un métier qui, au-delà du talent, demande aussi beaucoup de patience.

Ce vendredi 20, néanmoins, tout le monde est déterminé à être plus efficace. Si l’on tient à aller au bout du projet, alors il faut être mobilisé à 100% ! Objectif : tourner 3 scènes en 2h. Finalement, grâce à la concentration et au sérieux de chacun, le défi est relevé haut la main. La caméra semble faire moins peur aux élèves et chacun se glisse avec bonne volonté dans la peau de son personnage. Dans une pièce voisine, Clément enregistre les voix-off lues par les élèves. Elle seront ajoutées au film lors du montage.

Le tournage continuera la semaine prochaine, avec trois autres scènes.

L’art de la Fugue
Collège Elsa Triolet
Résidence territoriale en établissement scolaire
Classe : 4ème

Enseignantes :
Caroline Le Bourhis
Delphine Sher
Marie Anne Clavier
Sévrine PIN (documentaliste)

Intervenants :
Edgar Baylet Fernandez
Marc Baylet-Delperier
Ivan Solano
Clément Caratini

« L’art de la fugue » : vendredi 6 janvier 2017

 

Après deux semaines de vacances, il est l’heure de la reprise des cours et des ateliers pour les élèves du collège Elsa Triolet. Ce vendredi, les 4ème1 ont présenté devant Marc Baylet-Delperier, metteur en scène du spectacle Kamchatka, les petites scènes répétées avec Edgar avant les vacances. Pas le temps de réfléchir, il faut se lancer ! Ce n’est jamais facile de jouer devant un nouveau visage, mais tous s’en tirent bien et reçoivent les félicitations de Marc. Maintenant, il faut pousser les choses plus loin ! Chaque scène est reprise et décortiquée, les élèves sont encouragés à incarner à fond leurs personnages.

fugue1

Une scène de danse vient toutefois semer le trouble en milieu de séance. Garçons et filles sont invités à danser ensemble… ce qui ne plaît ni aux uns, ni aux autres ! Mais c’est aussi cela le théâtre, apprendre à jouer avec l’autre et surtout, à mettre de côté son « moi » de tous les jours et savoir se glisser dans la peau d’un autre. Finalement, après quelques minutes de discussion, tout le monde se prête au jeu et la classe se transforme en belle salle de bal.

fugue2

La semaine prochaine, place à la caméra. Edgar filmera les élèves en train de jouer ces scènes, et il ne faudra pas se laisser déstabiliser !

L’art de la Fugue
Collège Elsa Triolet
Résidence territoriale en établissement scolaire
Classe : 4ème

Enseignantes :
Caroline Le Bourhis
Delphine Sher
Marie Anne Clavier
Sévrine Pin (documentaliste)

Intervenants :
Edgar Baylet Fernandez
Marc Baylet-Delperier
Ivan Solano
Clément Caratini

 

IMAGINATION(S) EN ACTION – lundi 9 janvier 2017

imagination2Avant-dernière séance pour les élèves des écoles Louise Bourgeois et Grands Moulins ! Aujourd’hui, après deux semaines de vacances bien méritées, les jeux et exercices théâtraux ont repris dans la bonne humeur.

Une fois tout le monde en forme, après un bon échauffement, Lisa et Florian proposent un temps de discussion, tous ensemble, autour des thèmes de l’enfance, du monde des adultes et de « devenir grand ».
A la question « Quelle différence y a-t-il entre un enfant et un adulte ? », les élèves ne manquent pas d’idées. « Un enfant n’a pas de responsabilités, il peut faire ce qu’il veut. », « Un adulte doit travailler, s’occuper de la maison, des enfants, payer les factures… Il n’a plus le temps de s’amuser. », « Quand on est un enfant, on veut être un adulte, et quand on est un adulte, on veut redevenir un enfant… » Les différents points de vue ont ainsi pu être confrontés. Ce qui est sûr, c’est que chacun avait son mot à dire sur la question.

Enfin, pour terminer l’heure et demie, Lisa propose un jeu qui fait appel à l’imagination. Inventer une histoire à plusieurs. Un premier élève commence en histoire, puis chacun vient la compléter selon ses envies, pour aboutir à un vrai récit, tout sorti de l’imagination des enfants. Une activité accueillie avec enthousiasme par les élèves, débordant d’idées et d’histoires à raconter.

Dans deux semaines auront lieu les ateliers parents/enfants. Les élèves sont d’ailleurs repartis chez eux avec des devoirs : demander à leurs parents de trouver des photos d’eux quand ils étaient petits. Elles serviront à alimenter la discussion pendant l’atelier.

Imagination(s) en action 
Ecole polyvalente des Grands Moulins
Ecole polyvalente Louise Bourgeois
Résidence territoriale artistique et culturelle
Classe : CM1 / CM2

Enseignantes :
Ludivine Cartaut
Marie De Guio

Intervenants :
Florian Goetz
Lisa Sans

Paul Levis

IMAGINATION(S) EN ACTION – lundi 12 décembre

Deuxième séance pour les élèves des écoles Grands Moulins et Louise Bourgeois, ce lundi 12 décembre. Aujourd’hui, place à la vidéo ! Après un petit échauffement pour se mettre en forme, les élèves sont invités à s’exprimer face à la caméra de Paul, avec toujours en tête la création de petits tutoriels cités précédemment. Seuls ou à plusieurs, dans une petite salle à part, ils sont interviewés par Florian à propos de leur relation avec le monde du théâtre. Ici, pas de bonnes ou de mauvaises réponses, juste du ressenti et de la spontanéité. On parle de soi, de ce que l’on aime au théâtre, ou pas. De ce que cela nous procure comme sensation, de notre expérience de spectateur, qu’elle soit grande ou plus modeste. La caméra n’a pas l’air d’effrayer les élèves, tous sont globalement à l’aise. Ce sont de petits moments de discussion, calmes, loin de l’agitation créée par les camarades.

atelier-video-3

Car pas question de se tourner les pouces pendant que les copains s’adressent à la caméra ! En attendant, Lisa travaille des exercices de mîmes avec les autres. L’objectif : raconter une histoire, s’exprimer, mais sans les mots. Chacun se prête au jeu avec ferveur, tout le monde a beaucoup d’idées. De l’imitation d’une cuisinière en pleine préparation d’un gâteau, aux gendarmes attrapant un voleur en flagrant délit, en passant par la princesse sauvée de sa tour d’ivoire par le prince charmant, de multiples histoires défilent devant nos yeux.

atelier-video-1

Après les vacances de Noël aura lieu la troisième et avant-dernière séance. Les captations vidéo continueront jusqu’à la fin, avec une ultime séance parents/enfants, où tous seront invités à parler de leur propre enfance et de leurs souvenirs de jeunesse. Quant aux enfants, une grande question leur sera posée : qu’est-ce que c’est, devenir adulte ? Un joli moment à venir.

Imagination(s) en action 
Ecole polyvalente des Grands Moulins
Ecole polyvalente Louise Bourgeois
Résidence territoriale artistique et culturelle
Classe : CM1 / CM2

Enseignantes :
Ludivine Cartaut
Marie De Guio

Intervenants :
Florian Goetz
Lisa Sans

Paul Levis

IMAGINATION(S) EN ACTION

La compagnie Les Arpenteurs de l’Invisible s’est engagée cette année au côté du théâtre Dunois pour mener à bien IMAGINATION(S) EN ACTION, un projet de résidence territoriale artistique et culturelle. Ce sont trois établissements scolaires du XIIIème arrondissement qui prennent part au projet : des 6èmes du collège Thomas Mann, les CM1  de l’école élémentaire Louise Bourgeois ainsi que les CM1/CM2 de l’école Grands Moulins. Différents ateliers seront menés avec eux, tout au long de l’anné
e. Vidéo, musique ou encore arts plastiques, chaque classe prendra en charge une discipline, avec un thème commun pour tous : le spectacle Jamais, jamais, par la compagnie Les Arpenteurs de l’Invisible, programmé en janvier au Théâtre Dunois.

jamaisjamais2_low

Inspiré du bien connu Peter Pan de l’auteur écossais James Matthew Barrie, le spectacle propose une plongée au cœur du pays imaginaire et questionne différents thèmes tels que l’enfance, devenir adulte, l’égalité entre les hommes et les femmes… Un contenu riche, parfait pour les intervenants, les enseignants et les élèves qui pourront explorer ensemble bon nombres de pistes.

Les deux premiers ateliers ont eu lieu le lundi 5 décembre. Ce sont les élèves de l’école Grands Moulins qui ont ouvert le bal, suivi de l’école Louise Bourgeois l’après-midi. Il s’agit de l’atelier vidéo, mené par Florian Goetz et Lisa Sans, comédiens de la compagnie. Une première rencontre placée sous le signe de l’échange et de la discussion autour des rituels du théâtre, puis à propos de l’univers de Peter Pan.  Chacun a pu s’exprimer sur ses connaissances, ses propres relations avec le monde du théâtre, ses préférences, ses interrogations… La majorité d’entre eux se sont déjà rendu au théâtre au moins une fois.

Puis la discussion a laissé place à l’action. Afin que chacun se sente à l’aise, Lisa et Florian ont proposé aux élèves plusieurs petits exercices typiques des cours de théâtre, qui permettent de prendre connaissance de son corps, s’approprier l’espace, entrer dans la peau d’un personnage et s’exprimer librement. Car même si l’on connait très bien ses camarades de classe, il est toujours beaucoup plus difficile de se mettre en scène et d’affronter le regard des autres.

Les enfants ont néanmoins mis beaucoup de cœur et de bonne volonté dans leurs imitations des personnages de Peter Pan, avec lesquels ils sont familiers. Une bonne entrée en matière afin de faire connaissance avec le projet et de comprendre son objectif.

En effet, le but de ces ateliers est la création de courtes vidéos, les « Rituels du Théâtre ». En quatre séances d’une heure et demie, les élèves réaliseront des vignettes vidéo, à la manière des youtubeurs, afin d’expliquer ce qu’est la sortie au théâtre, les codes qui lui sont propres et tout ce qu’elle implique, de l’arrivée dans le lieu, aux applaudissements, en passant par le comportement adéquat pendant la représentation.

Ces petits tutoriels seront mis en ligne sur le blog du collège Thomas Mann, qui accueillera les CM2 l’année prochaine, afin de créer un véritable lien entre les deux établissements.

Les enfants se sont montrés intéressés, vifs et avaient beaucoup de choses à dire. Nul doute qu’ils sauront trouver les mots face à la caméra… dès la prochaine séance, dans une semaine !

Imagination(s) en action 
Ecole polyvalente des Grands Moulins
Ecole polyvalente Louise Bourgeois
Résidence territoriale artistique et culturelle
Classe : CM1 / CM2

Enseignantes :
Ludivine Cartaut
Marie De Guio

Intervenants :
Florian Goetz
Lisa Sans

« L’art de la fugue » : vendredi 18 octobre

Aujourd’hui, un pas de plus a été fait en direction du court métrage. Les élèves des deux classes de 4ème ont travaillé sur l’adaptation du texte d’Elise Fontenaille, « Les trois sœurs et le dictateur ».

Pour réaliser un court métrage, l’intégralité du texte ne peut être utilisée, cela serait trop long. Edgar nous apprend qu’une page fait approximativement une minute à l’écran, ce qui ferait un film de… 70 minutes ! C’est beaucoup trop long. Les élèves vont réaliser un court métrage d’une quinzaine de minutes.
Ils doivent donc choisir et sélectionner les scènes et moments importants tout en prenant en compte la compréhension de l’histoire par le spectateur.

Les élèves ont ainsi pu travailler par petits groupes sur différents chapitres et mettre en exergue l’intrigue principale, les dialogues et les personnages essentiels de chaque scène.

img_0611

La mise en scène, le jeu, la présence ou l’absence de voix off ont également été pensés et travaillés lors de cette séance. Les acteurs ont été « castés », des combines ont été développées pour palier au manque d’acteurs.
Enfin, il a fallu répéter avant l’entrée en scène et dire à Clément ce que la musique qui accompagnera l’extrait devra exprimer.

Et maintenant, il est l’heure de présenter le résultat à la classe.
Silence sur le plateau, moteur au son ça tourne, moteur à l’image ça tourne, action !


La clarinette de Clément commence à jouer, les élèves entrent sur le plateau ou y sont déjà installés et commencent à jouer.

Coupez !

Le réalisateur intervient. Il va falloir tourner la scène à nouveau. Vous ne parliez pas assez fort, l’intention n’y était pas, on a rien ressenti, pas d’émotions alors que c’est une scène dramatique.

La séance se termine. Il faudra reprendre ce travail lors de la prochaine séance.

L’art de la Fugue
Collège Elsa Triolet
Résidence territoriale en établissement scolaire
Classe : 4ème

Enseignantes :
Caroline Le Bourhis
Delphine Sher
Marie Anne Clavier
Sévrine PIN (documentaliste)

Intervenants :
Edgar Baylet Fernandez
Marc Baylet-Delperier
Ivan Solano
Clément Caratini