IMAGINATION(S) EN ACTION

La compagnie Les Arpenteurs de l’Invisible s’est engagée cette année au côté du théâtre Dunois pour mener à bien IMAGINATION(S) EN ACTION, un projet de résidence territoriale artistique et culturelle. Ce sont trois établissements scolaires du XIIIème arrondissement qui prennent part au projet : des 6èmes du collège Thomas Mann, les CM1  de l’école élémentaire Louise Bourgeois ainsi que les CM1/CM2 de l’école Grands Moulins. Différents ateliers seront menés avec eux, tout au long de l’anné
e. Vidéo, musique ou encore arts plastiques, chaque classe prendra en charge une discipline, avec un thème commun pour tous : le spectacle Jamais, jamais, par la compagnie Les Arpenteurs de l’Invisible, programmé en janvier au Théâtre Dunois.

jamaisjamais2_low

Inspiré du bien connu Peter Pan de l’auteur écossais James Matthew Barrie, le spectacle propose une plongée au cœur du pays imaginaire et questionne différents thèmes tels que l’enfance, devenir adulte, l’égalité entre les hommes et les femmes… Un contenu riche, parfait pour les intervenants, les enseignants et les élèves qui pourront explorer ensemble bon nombres de pistes.

Les deux premiers ateliers ont eu lieu le lundi 5 décembre. Ce sont les élèves de l’école Grands Moulins qui ont ouvert le bal, suivi de l’école Louise Bourgeois l’après-midi. Il s’agit de l’atelier vidéo, mené par Florian Goetz et Lisa Sans, comédiens de la compagnie. Une première rencontre placée sous le signe de l’échange et de la discussion autour des rituels du théâtre, puis à propos de l’univers de Peter Pan.  Chacun a pu s’exprimer sur ses connaissances, ses propres relations avec le monde du théâtre, ses préférences, ses interrogations… La majorité d’entre eux se sont déjà rendu au théâtre au moins une fois.

Puis la discussion a laissé place à l’action. Afin que chacun se sente à l’aise, Lisa et Florian ont proposé aux élèves plusieurs petits exercices typiques des cours de théâtre, qui permettent de prendre connaissance de son corps, s’approprier l’espace, entrer dans la peau d’un personnage et s’exprimer librement. Car même si l’on connait très bien ses camarades de classe, il est toujours beaucoup plus difficile de se mettre en scène et d’affronter le regard des autres.

Les enfants ont néanmoins mis beaucoup de cœur et de bonne volonté dans leurs imitations des personnages de Peter Pan, avec lesquels ils sont familiers. Une bonne entrée en matière afin de faire connaissance avec le projet et de comprendre son objectif.

En effet, le but de ces ateliers est la création de courtes vidéos, les « Rituels du Théâtre ». En quatre séances d’une heure et demie, les élèves réaliseront des vignettes vidéo, à la manière des youtubeurs, afin d’expliquer ce qu’est la sortie au théâtre, les codes qui lui sont propres et tout ce qu’elle implique, de l’arrivée dans le lieu, aux applaudissements, en passant par le comportement adéquat pendant la représentation.

Ces petits tutoriels seront mis en ligne sur le blog du collège Thomas Mann, qui accueillera les CM2 l’année prochaine, afin de créer un véritable lien entre les deux établissements.

Les enfants se sont montrés intéressés, vifs et avaient beaucoup de choses à dire. Nul doute qu’ils sauront trouver les mots face à la caméra… dès la prochaine séance, dans une semaine !

Imagination(s) en action 
Ecole polyvalente des Grands Moulins
Ecole polyvalente Louise Bourgeois
Résidence territoriale artistique et culturelle
Classe : CM1 / CM2

Enseignantes :
Ludivine Cartaut
Marie De Guio

Intervenants :
Florian Goetz
Lisa Sans

« L’art de la fugue » : vendredi 18 octobre

Aujourd’hui, un pas de plus a été fait en direction du court métrage. Les élèves des deux classes de 4ème ont travaillé sur l’adaptation du texte d’Elise Fontenaille, « Les trois sœurs et le dictateur ».

Pour réaliser un court métrage, l’intégralité du texte ne peut être utilisée, cela serait trop long. Edgar nous apprend qu’une page fait approximativement une minute à l’écran, ce qui ferait un film de… 70 minutes ! C’est beaucoup trop long. Les élèves vont réaliser un court métrage d’une quinzaine de minutes.
Ils doivent donc choisir et sélectionner les scènes et moments importants tout en prenant en compte la compréhension de l’histoire par le spectateur.

Les élèves ont ainsi pu travailler par petits groupes sur différents chapitres et mettre en exergue l’intrigue principale, les dialogues et les personnages essentiels de chaque scène.

img_0611

La mise en scène, le jeu, la présence ou l’absence de voix off ont également été pensés et travaillés lors de cette séance. Les acteurs ont été « castés », des combines ont été développées pour palier au manque d’acteurs.
Enfin, il a fallu répéter avant l’entrée en scène et dire à Clément ce que la musique qui accompagnera l’extrait devra exprimer.

Et maintenant, il est l’heure de présenter le résultat à la classe.
Silence sur le plateau, moteur au son ça tourne, moteur à l’image ça tourne, action !


La clarinette de Clément commence à jouer, les élèves entrent sur le plateau ou y sont déjà installés et commencent à jouer.

Coupez !

Le réalisateur intervient. Il va falloir tourner la scène à nouveau. Vous ne parliez pas assez fort, l’intention n’y était pas, on a rien ressenti, pas d’émotions alors que c’est une scène dramatique.

La séance se termine. Il faudra reprendre ce travail lors de la prochaine séance.

L’art de la Fugue
Collège Elsa Triolet
Résidence territoriale en établissement scolaire
Classe : 4ème

Enseignantes :
Caroline Le Bourhis
Delphine Sher
Marie Anne Clavier
Sévrine PIN (documentaliste)

Intervenants :
Edgar Baylet Fernandez
Marc Baylet-Delperier
Ivan Solano
Clément Caratini

 

PRELUDE POUR LE DEBUT D’UNE VILLE : INSTALLATION SONORE

Enregistrement de l’installation sonore créée par les élèves de CM2 de l’école des Grands Moulins et de 6ème du collège Thomas Mann.

 

 

Prélude pour le début d’une ville
Ecole des Grands Moulins et collège Thomas Mann
Résidence territoriale en établissement scolaire
Classe : CM2 – 6ème

Enseignants :
Philippe Borde
Joëlle Coudriou
Anne Giraudet-Falque

Intervenants :
Clément Caratini
Maxime Echardour
Ezequiel Spucches
Lanna Zita

« L’art de la fugue » : vendredi 14 octobre

Le deuxième atelier avec les élèves de la 4e2 du collège Elsa Triolet s’est axé autour de la musique.

La musique est un élément essentiel d’une oeuvre audiovisuelle. Pour le comprendre, il faut faire attention aux émotions qu’elle procure, aux images qu’elle renvoie et mettre en action son imagination pour pouvoir se projeter.

Les deux artistes Clément Caratini et Ivan Solano, à l’aide de leurs clarinettes, ont ainsi improvisé un morceau et demandé les ressentis des élèves :

« C’est sombre »

« J’ai l’impression que ça se passe dans une grotte »

« J’ai vu une scène du livre « Les trois sœurs et le dictateur », le moment de l’accident de voiture »

Dans un second temps, les élèves ont eu à maîtriser quelques notions musicales pour pouvoir exprimer les nuances qu’ils souhaiteront pour habiller leur histoire.

Pianissimo, piano, mezzo piano, mezzo forte, forte, fortissimo

Crescendo, decrescendo

img_0258

L’atelier s’est ensuite déroulé autour de la création de thèmes selon des situations.

Où se déroule le roman « Les trois sœurs et le dictateur » ? Dans quelle zone du globe ? A la ville ou à la campagne ? Quel est le climat ?

La scène sur laquelle les collégiens ont décidé de travailler se passe à la montagne. Comment la représenter musicalement ?

Les deux artistes ont ainsi proposé un thème sur lequel les enfants ont réagi. « Non ce n’est pas vraiment la montagne, là c’est trop triste. Il faut plus d’aigus et que ce soit plus dynamique. Et des bruits de la nature. »

Une nouvelle proposition musicale a ainsi été jouée à laquelle s’est ajouté des bruitages. Tout le monde participe ! Qui fait les cigales ? Qui fait le vent ? Qui fait les oiseaux ? Il faut un chef d’orchestre par catégorie de bruit. Il va devoir gérer les nuances en écartant ou en rapprochant ses mains.

Le même travail a été réalisé afin de caractériser les trois sœurs, l’une joyeuse, l’autre aventurière et la dernière rebelle mais surtout, toutes belles !

La séance s’est terminée par la restitution des quatre thèmes créés.

L’art de la Fugue
Collège Elsa Triolet
Résidence territoriale en établissement scolaire
Classe : 4ème

Enseignantes :
Caroline Le Bourhis
Delphine Sher
Marie Anne Clavier
Sévrine PIN (documentaliste)

Intervenants :
Edgar Baylet Fernandez
Marc Baylet-Delperier
Ivan Solano
Clément Caratini

A la découverte des œuvres street art du 13ème arrondissement

Dans le cadre de l’école du spectateur, les élèves des 4ème 2 et 5 (SEGPA) du collège Elsa Triolet ont pu admirer les fresques street art de leur quartier (13ème arrondissement). Cela fait écho au spectacle Straces (de Marc Baylet-Delperier) qu’ils iront voir prochainement au théâtre Dunois.

Obey, Invader, C 215, Janaundjs, Jorge Rodriguez-Gerada sont autant d’artistes et de techniques que les collégiens ont pu découvrir.

Collage, pochoir, bombe aérosol, marteau piqueur et burin
Fresque commandée, graffiti vandale, soin porté à l’œuvre

Il n’est pas toujours évident de savoir ce qui est street art et ce qui ne l’est pas. Un collage a demandé une réflexion et une création artistique même si « ce n’est qu’un papier collé sur un mur » comme le pensaient les élèves.

img_0103

Comment considérer ce que l’on voit dans la rue ? Est-ce que tout est street art ? Qu’est-ce qui le qualifie ? Quels sont les lieux appropriés ?

Les élèves ont ainsi pu porter une réflexion sur un art un plein essor auquel ils sont en contact au quotidien.

Enseignantes :
Caroline Le Bourhis
Delphine Sher
Marie Anne Clavier
Sévrine PIN (documentaliste)

Intervenant :
Edgar Baylet Fernandez

Lancement du projet d’action culturelle « L’art de la fugue »

Pour cette résidence artistique en collège, le théâtre Dunois fait appel à deux compagnies, l’Ensemble ALMAVIVA et Immatérielle production, programmées au théâtre Dunois au cours de la saison 2016/2017 avec leur création commune « KAMCHATKA ». Les artistes interviennent auprès des élèves avec une approche mêlant médiation et création.

Le projet a pour finalité la création d’un court métrage à partir de l’adaptation d’une œuvre littéraire. Le choix des thématiques, les enfants en temps de guerre et l’art comme moyen de s’échapper et de résister, découlent du spectacle « KAMCHATKA ». Les ateliers mêlent théâtre (improvisation, écriture, mise en espace et jeu), prises vidéo et musique (création d’une bande son et post synchronisation des images).

Le choix de l’œuvre à adapter s’est porté sur le roman « Les trois sœurs et le dictateur » d’Élise Fontenaille.

Ce livre permettra d’évoquer des sujets comme les régimes totalitaires, la maltraitance faite aux femmes à travers le monde et fera écho à l’opéra contemporain « Kamchatka » que les élèves iront voir au théâtre Dunois.

Pour ce premier atelier, la classe de 4e a pu rencontrer et travailler avec Marc Baylet Delperier et Edgar Baylet Fernandez.

Avant de passer à la réalisation du court-métrage, Marc et Edgar ont souhaité faire comprendre aux élèves ce qu’est l’adaptation. Mais avant de travailler l’adaptation, il faut partir de rien, ou de très peu.

Sans que les élèves n’aient connaissance du romain traité, de ses thématiques et de son histoire, la liste des titres des chapitres leur a été distribuée.

Retour à Hispanola
La visite à Adela
Le bal forcé
Dans la gueule du monstre
Un garçon nommé Périclès
La vengeance de Trujillo
Les trois sœurs en prison
Le chemin vers la montagne
La victoire des sœurs Mirabal

Ils ont ainsi dû s’en imprégner et traduire sur papier ce que cela évoquait en eux. Il n’y a pas d’erreur possible, chaque chose a son importance. Il ne faut rien jeter, gommer, barrer car tout est utile.

Certains ont fait le choix de noter des mots, d’autres ont écrit des phrases et certains ont préféré dessiner.

Les élèves ont ensuite partagé leur production avec l’ensemble de la classe, faisant ressortir des thématiques en lien étroit avec l’histoire du roman.

Les dessins ont été expliqués oralement et reproduits sur le tableau afin que chacun puisse en profiter.

img_9958

On dirait presque qu’un story-board est apparu sur le tableau. Mais qu’est-ce qu’un story-board ? Il est essentiel de le savoir car c’est un instrument qui sera nécessaire pour leurs productions audiovisuelles.

Donc autant profiter de toute cette ressource pour créer puis raconter des histoires À LA CLASSE. Une histoire, c’est quelque chose qui se partage, quelque chose que l’on offre à son public comme un cadeau. C’est pourquoi la manière dont l’on raconte son histoire est essentielle.

Fin de la séance, le mystère sur le livre à adapter est levé, présentation de la couverture et du titre du roman. Il faudra commencer à lire quelques passages du livre pour le prochain atelier.

img_9960
 

L’art de la Fugue
Collège Elsa Triolet
Résidence territoriale en établissement scolaire
Classe : 4ème

Enseignantes :
Caroline Le Bourhis
Delphine Sher
Marie Anne Clavier
Sévrine PIN (documentaliste)

Intervenants :
Edgar Baylet Fernandez
Marc Baylet-Delperier
Ezequiel Spueches
Clément Caratini

PRÉLUDE POUR LE DÉBUT D’UNE VILLE : MAQUETTES D’UNE VILLE ET INSTALLATIONS LUMINEUSES

Restitution École des Grands Moulins.

Ce sera la mémoire d’une balade,
des traces lumineuses,
des jeux de couleurs
de formes
de matières
la vie d’un immeuble
d’un quartier
LA MAQUETTE DE LEUR VILLE !

Jeudi 9 juin était la dernière restitution de « Prélude pour le début d’une ville ». Les élèves ont présenté dans l’accueil le travail qu’ils ont fait avec leur enseignante. Il y avait également les sons enregistrés avec Lanna.

Dans le préau, Charlotte avait installé les maquettes des enfants. Charlotte, Clément et Maxime ont fait une petite performance musicale et lumineuse afin de mieux apprécier la production des enfants.

A l’étage, Edgar, Ezequiel, Maxime, Clément et Lanna ont installé des traces des ateliers des premiers trimestres avec les CM1, CM2 et 6e.

Prélude pour le début d’une ville
École des Grands Moulins
Collège Thomas Mann
Résidence territoriale en établissement scolaire
Classes : CP / CE1 / CE2 / CM1 / CM2 / 6e

Enseignantes :
Virginie Helias
Delphine Regnier
Juliette Blestel
Elmina Marigard
Philippe Borde
Joëlle Coudriou
Anne Giraudet

Intervenants :
Charlotte Gautier
Lanna Zita
Clément Caratini
Maxime Echardour
Ezequiel Spucches
Edgar Baylet Fernandez
Marc Baylet-Delperier